Le nom Sophrologie vient du grec : sos : harmonie, équilibre, paix

phren : esprit, conscience, cerveau

logos : discours, science, étude

Alfonso Caycedo, neuropsychiatre colombien, crée à Madrid en 1960, ce qu'il nomme " la fille de la médecine".

A la croisée des chemins entre l'Orient (yoga, méditation, zen) et de l'Occident (relaxation, psychologie, philosophie phénoménologique, neurosciences), c'est une thérapie holistique qui met en harmonie le corps et l'esprit, douce et enveloppante avec un profond respect pour la personne.

Axée sur de grands principes :

L'intégration du schéma corporel, représentation que chacun se fait de son propre corps est une réalité à vivre pour devenir une réalité vécue.

L'action positive : en développant les éléments positifs du passé, du présent, du futur, pour mieux utiliser nos potentiels.

Le principe de réalité objective : voir les choses et les personnes comme elles sont réellement, se fixer des objectifs réalistes et réalisables, connaitre ses propres limites.

La relation d'alliance qui s'établit entre le sophrologue et son patient est basée sur l'égalité entre ces deux personnes, qui partagent dans cette rencontre une expérience privilégiée.